l’Histoire

... de 6 generations

Hermann Tychon se marie avec la veuve Maria Elisabeth Rotheudt, à qui appartenait une petite auberge. En 1832, Hermann prend possession de la propriété sise dans la rue commerciale d’Eupen à Aix-la-Chapelle, pas loin du » Barér « . Cette rue était le principal relais pour l’industrie des deux villes. Dans le Barér tous les charretiers devaient régler leur péage, et il était de tradition que l’on faisait un arrêt dans l’auberge Tychon. Aussi, les villageois d’Eynatten aimaient lever leur verre chez Tychon où ils pouvaient déguster les produits artisanaux d’Hermann.

Après 34 ans en tant qu’aubergiste, Hermann donne la propriété à son fils. A partir de là, l’auberge devint, de plus en plus, un endroit de rendez-vous pour beaucoup de visiteurs des villages voisins et de la proche ville impériale d’ Aix-la-Chapelle. Très souvent de riches drapiers venaient faire leur commerce et, par la même occasion, ils organisaient une petite fête chez Tychon.

En 1896, le troisième Tychon hérite de l’auberge. Avec ce dernier, l’auberge s’animait de plus en plus et dans sa petite salle naissait la grande période du divertissement de la danse. C’est pourquoi tout le deuxième étage fut transformé en 1902 en grande salle de danse qui pouvait accueillir 600 personnes. En même temps, Léonard installait des vraies chambres d’hôtel. Un peu plus tard, on célébrait la mise en route du tramway Eupen-Eynatten-Aix, qui amenait beaucoup de nouveaux clients aux fêtes de l’hôtel Tychon. Nous avions même notre propre arrêt de tram.

L’hôtel Tychon s’était développé en un vrai centre culturel de la commune, pas uniquement à cause de sa magnifique piste de danse, mais aussi à cause d’une grande scène de théatre.

La grande salle de fêtes

Dans les années 50, Hugo Tychon et sa femme Katharina en héritaient en quatrième génération. Entre-temps les militaires belges avaient retrouvé le chemin de l’hôtel et organisaient les premières soirées dansantes. Les villageois, quant à eux, sont revenus peu à peu. Les blessures de la guerre non encore guéries, les gens cherchaient à fuir le quotidien, dans le divertissement de ladanse.

En 1974 Leo et Renate Tychon ont repris la direction de l’affaire familiale. Comme les enfants étaient également intéressés a s’intégrer à l’entreprise, Leo Tychon a procédé une restructuration: c’est ainsi qu ‘en 1992 fut construit un nouveau bâtiment comprenant 17 chambres et 1997 a vu la rénovation totale du restaurant et de la salle de fête. Suite à la demande croissante, l’an 2000 a vu la constrution de 10 chambres supplémentaires. Enfin en 2006 la famille a mis en service la nuvelle piscine couverte.

En 2017 Leo et Renate, avec leur fille Katrin Tychon et son mari Nick Vlaeminck gèrent l’entreprise dans une ambiance familiale. Entre-temps l’infrastucture offre plus de 30 chambres et un restaurant rénové avec une cuisine aux saveurs bourgeoises et régionales.